du 27 septembre au 26 octobre

Vernissage le vendredi 27 septembre

Visite des exposition du mercredi au samedi de 16h00 à 19h00 et sur rendez-vous au 05 62 72 17 08

BRICODRAMA #2

BIENNALE REGIONALE / ARTS VISUELS / LIEUX D'ARTISTES

Un programme d’expositions et de rencontres régionales de collectifs d’artistes autour de la Bricologie et de ces lieux d’artistes aussi singuliers que nécessaires.
Avec : les Ateliers TA, les Ateliers Borderouge, Collectif IPN, La Fourmilière, La Mèche, Lieu-Commun artist run space et Mix’Art Myrys .

La Bricologie (contraction de bricolage et technologie) est une notion définie par Thomas Golsenne, historien de l’art, enseignant à la Villa Arson à Nice actant les pratiques de nombre d'artistes et collectifs. Depuis quelques années déjà, on a pu voir dans les expositions un retour très fort du bricolage avec à la fois des constructions précaires et des inventions poétiques.
Les artistes, par souci d'économie mais aussi par défi à la technologie, s'emparent des outils et techniques des travailleurs, des scientifiques et des chercheurs pour construire des oeuvres sensibles et concrètes qui revendiquent un lien avec le travail, l'innovation, la survie.
Ces trois axes font aussi partie du champ lexical des lieux intermédiaires et indépendants, collectifs d'artistes, artist run space et autre espaces auto-gérés.
L'autre nouveauté de cette édition #2 est son articulation à la Biennale Internationale Arts Vivants impulsé par le Théâtre de la Cité dans une dynamique coopérative inter-lieux effective. Ce sont le projet palestino-européen LINE (initié par Nawras Shaloub et Annlor Codinat) dont les œuvres traverseront chacun des lieux Bricodrama, le projet A Bruit Secret (écrit par Aymeric Hainaux, à La Fourmilière et Mix'Art Myrys, Collectif IPN) mettant en articulation des sons singuliers de France et d'Europe du Nord et de l'Est, le projet Leon Ferrari (initié par le Typon Noir, Mix'Art Myrys) avec la venue de Cumby Giraudi, artiste-sérigraphe argentin.

Plus d'informations sur le site de BRICODRAMA

bricodrama.art

BRICODRAMA à Mixart Myrys

C'est mettre en frottement différentes acceptions de ce qu'est la BRICOLOGIE : de la notion d'insularité revisitée par les ami-e-s d'Aperto à la bricologie mécanique du temps de Romain Quartier, en passant par la Bricologie de l'absurde de Emma Fornerod, de la Fédération Française de l'Art de Nicolas Jaoul  et Cédric Brandilly à celle de Mathieu Sanchez et ses Soubresauts. De la Bricologie de l'édition sérigraphiée de Cumby Giraudi et Typon Noir autour de Leon Ferrari à l'édition bricologique de modes d'emploi rêvés de Raphaël Courteville. Sans oublier la Bricologie processorale de LINE, créations réciprocitaires entre Toulouse et Gaza...  Des contrastes d'univers et d'esthétiques qu'affectionnent particulièrement le Collectif.
C'est aussi rendre compte du lieu via ses ateliers/work in progress ouverts, le tout « exhausté » de perfs et de concerts décalés et décalant avec A Bruit Secret de Aymeric Hainaux.

Vendredi 27 septembre VERNISSAGE

18h00 PERFORMANCES

8.jpg

Soubresaut

Matthieu Sanchez

Construction / Performance, objet animé 10cm/20cm


 

9.jpg

FFA (Fédération Française d'Art)

Nicolas Jaoul et Cédric Brandilly

La Fédération Française d’Art (FFA) est un organisme « artistique » qui revendique l’art comme pratique sous-jacente d’une fédération non-officielle. Elle s’intègre aux différents lieux artistiques (musées nationaux, centres d’art, fondations d’art, etc.). Elle considère cette tentative comme de l’art conceptuel et fictif. Cette fédération permet à de nombreux artistes d’imaginer ce à quoi ressemblerait cette union. Elle interroge donc la pratique artistique comme une création pluridisciplinaire, une entité inspirée des codes sportifs et des compétitions internationales.


10.jpg

20h30 A BRUITS SECRETS  CONCERT

dans le cadre de La Biennale / Arts vivants / International

Aymeric Hainaux est membre du Collectif Mix’Art Myrys. Il est reconnu pour ses installations et œuvres plastiques relevant de dérives à la Guy Debord. Il est aussi connu pour ses créations sonores (notamment via Cantenac Dagar) et son beat box qui implose littéralement les frontières des cultures hip-hop, si frontière il y a. Depuis quelques années Aymeric compose et partage ses À Bruit Secret, diamants ciselés par ses soins et nourris des rencontres sonores et musicales vécues au gré de son éternel nomadisme.

SPOST (DK)
10 ans d’existence et premier concert en France pour ce septet de Copenhague. Spost est un rituel chaotique autour de Jonas Okhlom, poète sous les ordres d’une chose invisible dont la force est nourrie par le groupe. Leur musique est un conglomérat de free jazz, minimalisme, no wave, gamelan et techno.

KRISTALLROLL
2 humains, 4 caisses claires, 2 grosses caisses. Kristallroll est un défit lancé au monde. Deux batteurs réunis dans une ascension sonore hypnotique. Pour que leur musique puisse agir, celle-ci a besoin de la sédimentation d’un temps de jeu à travers des rythmiques poussées à bout dans l’étirement et dans les volumes (ils jouent en acoustique). C’est de cette matière que dépends la puissance et la qualité du décollage.



CANTENAC DAGAR  (FR)
Duo de musique brute créé en 2013 avec comme unique équipement un banjo, une bouche et un lecteur k7. Ils partagent en concert, au centre et au plus près de leurs auditeurs, un chantier organique d'où résulte une énergie sonore personnelle et radicale.

HUGO FREEGOW (BE)
Et si le meilleur DJ du monde était belge ? Hugo Freegow c’est la plus grosse tête chercheuse de tous les temps. Ses dj sets sont de l’orfèvrerie musicale et sonore allant de surprise en surprise. Le DJ le plus shazamé de la terre sera omniprésent du début à la fin de cette soirée. (En plus il vient de Liège, la ville la plus chouette de Belgique, donc c’est sûr c’est un amour !)


 

Exposition


Brico Low Food

Alex atenza - Mélanie Bouychou - Marie Laure Brochard - Anthony Lille

Réaliser un fast food en low tech.
Une cuisine qui fonctionnerait sans énergie.
Utiliser la force du pédalier pour créér un vélo-mixeur.
Récupérer des gaz de décomposition pour chauffer/cuire (bio digesteur) .
Plaque chauffante à pédale.



Léon Ferrari

Cumby Giraudi et Typon Noir

dans le cadre de La Biennale / Arts vivants / International

Ce projet naît d’une collaboration long-courrier entre la Fondation Augusto y Léon Ferrari, Estampida, l’artiste-sérigraphe argentin Cumby Giraudi et l’atelier de sérigraphie artisanale Typon Noir autour de Leon Ferrari (1920 – 2013)  Artiste plasticien argentin. Les piliers de son travail reposaient sur une critique sévère des guerres, de la religion et de toutes les formes d'intolérance.. Selon le New York Times, il était au moment de sa mort l'un des cinq artistes les plus provocants et les plus importants au monde



Sans Titre
(titre provisoire)

Romain Quartier

Une vieille horloge d'une gare de Haute Savoie, 35 vieux réveils suspendus récupérés sur le trottoir et des projecteurs Super 8. Au delà de l'allégorie au temps, cette installation questionne le public sur la fragilité des choses, l'urgence du moment



Bleu de travail (Les néophytes)

Raphaël Courteville

Projet d’élaboration méthodique de notices / modes d’emploi d’outil imaginaires (le marteau à arrondir les angles, la cintreuse à coquillettes,le fer à friser le persil, la masse bomber le verre, le hachoir à couper la farine, la lime à épaissir, l’huile de coude...)  en reprenant les graphisme de notices d’outils professionnels
Ces outils fictifs sont ceux demandés par le maître à l’apprenti  au novice, dans le but de souligner son «amateurisme» ou son manque de jargon/technique avec ironie.



Dès-ce-voir

Fornerod Emma

installations, techniques mixtes, système cartes arduino et servo moteur



LINE

Nawras Shalhoub / Annlor Codina

dans le cadre de La Biennale / Arts vivants / International

LINE est un projet d’hacking de frontières mettant en connexion 6 artistes palestiniens de Gaza et 6 artistes européens.
Chaque artiste européen réalise un projet  imaginé par et en relation avec un artiste palestinien et réciproquement, chaque artiste palestinien réalise un projet imaginé par un artiste européen en communiquant entre eux.
Les 12 projets réalisés, constitueront deux expositions itinérantes de 6 projets chacune : une dans la bande de Gaza et une en Europe.
Le contexte géopolitique actuel dans la bande de Gaza et les restrictions qui en découlent entravent  l’accès aux matériaux, la circulation des œuvres et celle des artistes à l’extérieur des 360 km2 de ce territoire. À travers ce projet nous affirmons qu‘il n’y a aucune frontière pour l’art !


Sept îles

Collectif A. Pierre Bellemin, Amandine Contat, Emmanuelle Etienne, Christelle Grandon, Alain Lapierre, Michel Martin

installation multimédia – dispositif spéculatif.

« Sept îles » décrit des lieux dont nous ne connaissons aucune coordonnée, et évoque des temps, qui même s’ils nous semblent lointains, ont de bonnes chances d’advenir.
La pièce prend pour prétexte la forme de l’île, territoire réel ou espace fantasmé où se sont inventés tant de récits d’aventures et construit nombre de fictions philosophiques. L’on connait la puissance d’évocation métaphorique de ce lieu distant, distinct, clos par les eaux, qui s’annonce au loin, s’aborde avant de se livrer, et que parfois l’on ne peut plus quitter.
L’île est en quelque sorte le premier et dernier refuge.